Entretien exclusif / Klidjè Thibault « Je me trouve victime d’une campagne de dénigrement de la part d’une personne frustrée et désespérée ».

0
2121

Au centre d’une polémique au lendemain de sa signature de contrat avec Bordeaux, le jeune international Klidjè Thibault a accepté répondre aux questions de togofoot.info dans une interview exclusive. Il revient  sur les contours de sa signature de contrat, son contentieux avec son agent et bien aussi ses espoirs avec l’équipe nationale.

1- Vous avez récemment signé un contrat avec le club Bordeaux (Ligue 1/France). Comment ça se passe avec votre nouveau club ?

Je suis arrivé en Février et j’ai été très bien accueilli. Je découvre le monde professionnel, je côtoie des joueurs et des entraîneurs qui m’obligent à mettre la barre très haute. Je fais partie du groupe réserve avec beaucoup d’autres jeunes joueurs talentueux, c’est un vrai défi pour moi. Malheureusement, une blessure et ensuite l’arrêt des compétitions ne m’ont pas encore permis de progresser.

2-  De nouvelles ambitions et des objectifs avec les girondins ?

Je suis avant tout un passionné du football, et je suis heureux d’être encore en formation et dans un club comme les girondins, pour progresser et devenir un meilleur joueur. Je veux franchir les étapes une-à-une, m’imposer en réserve et puis avec l’équipe professionnelle. Mon rêve est de porter ce maillot en Ligue 1 et en coupe d’Europe plus tard! Mon rêve d’enfance est aussi de participer à des compétitions internationales avec les Eperviers, en étant décisif pour porter le pays vers des titres.

3- Beaucoup d’informations ont circulé sur ce transfert qui serait douteux. Comment est-ce qu’il (transfert) a été possible ?

Tout d’abord, je tiens à exprimer mon désarroi, et mon étonnement. Je ne comprends pas que des médias français puissent relayer librement les propos de Monsieur AVORGAH sans se renseigner sur l’homme qu’il est. Même les médias togolais de référence n’ont pas fait cette erreur. Je me trouve victime d’une campagne de dénigrement de la part d’une personne frustrée et désespérée, qui a perdu le contrôle dictatorial qu’il avait sur moi étant mineur. Je suis parti au Congo en Août pour échapper à l’agressivité de cet agent qui me menaçait régulièrement. Il m’a dit que mon test à Bordeaux avait échoué – et cette information s’est retrouvée dans des médias douteux quelques heures plus tard- et que je devais signer 5 ans au TP Mazembe, en me harcelant violemment me menant à l’épuisement dans son bureau, en menaçant les membres de ma famille, en utilisant des esprits vaudou du village etc.. Alors je me suis réfugié là où je pouvais et le plus rapidement possible. Ce qu’il faut savoir est que ce monsieur est coutumier de ce genre de choses. Il s’en est déjà pris à des personnes comme mon ancien coach William WARNER, un franco-anglais originaire justement de Bordeaux et installé au Togo. Son seul tort a été de venir me soutenir avec une délégation de mes anciens coéquipiers du club à l’enterrement de mon père en Août. Au Congo, J’ai donc retrouvé le goût à la vie et au foot pendant 6 mois à l’écart de la pression de M. AVORGAH, juste me sentir en sécurité. Ça m’a fait du bien car je n’allais pas du tout au mieux, je venais de perdre mon père et ma place en sélection locale compte tenu de la situation. J’ai pu bénéficier d’un modeste mais suffisant revenu pour me refaire une santé morale et sportive!  J’étais libre de signer où je voulais, surtout là où je pouvais, compte tenu de ma situation d’alors. Avec Gomido, mon contrat était invalide car Mr AVORGAH  me l’avait pas fait signer sans mes parents alors que j’étais alors mineur! Je suis triste que ce choix qui m’appartient et que je ne regrette absolument pas, devienne le sujet d’une polémique gratuite et infondée.

 

4-  Vous seriez donc en conflit avec votre agent qui ne serait pas d’avis avec votre choix de rejoindre Bordeaux. Où en êtes-vous exactement ?

Une procédure est en cours au niveau de la FTF depuis quelque mois pour procéder à la rupture du contrat de médiation. Je suis étonné qu’autant d’informations fuitent mais que personne ne s’intéresse à la nature de notre conflit. Il s’agit d’un problème profond, cet agent m’a fait signer 5 ans, avec des commissions excédant largement les taux autorisés et une exclusivité totale sur ma vie et en dehors du terrain. Il a profité de l’analphabétisme de mes parents pour s’accaparer de moi alors que j’étais mineur. Moi venant d’un village je n’aspirais qu’à jouer au foot et à progresser dans ma vie. J’aimerai signaler qu’il m’a régulièrement extorqué plus de la moitié de mes primes à chaque fois que j’ai participé à la sélection nationale, prétextant qu’il devait rétribuer des membres de la FTF pour m’avoir sélectionné, qu’il contrôle la FTF et la presse. Juste avant le Festival Espoirs de Toulon en 2018, il m’a fait signer un pré contrat, alors mineur sans parents présents, pour un club en Géorgie, il voulait à tout prix me « vendre », et je peux ajouter qu’ il m’a toujours dit de dire que j’appartenais à Stary FC (club dont je n’ai jamais entendu l’existence).En cas d’échanges avec  des dirigeants d’autres clubs – ce que je n’ai jamais accepté de faire. Je regrette aujourd’hui amèrement de m’être engagé avec lui, sans avoir vérifié son passé au Ghana et  au Togo,  j’ai pu m’apercevoir au fil de mes échanges avec ceux qui l’avaient côtoyé que je ne suis pas la première victime de ce comportement, j’ai partagé mon expérience avec des jeunes togolais qui pourraient en témoigner. Comment les journalistes français peuvent-ils prétendre avoir des documents de gain de procès par ce monsieur alors qu’une procédure est en cours ? J’ai aussi des « documents », des conversations privées et des témoins pour ce qui est des révélations, mais je me réserve l’issue des décisions de la commission de discipline de la FTF. Aujourd’hui je fais confiance à la justice pour décider du sort de ce contrat, mais en attendant, je souhaiterais que la presse française qui diffusent tout ce qu’il raconte, prenne soin d’investiguer un minimum sur ce qu’il prétend être et savoir! C’est honteux de mentir ainsi juste pour se venger comme il me l’a promis. Je peux m’exprimer maintenant car je suis en sécurité à Bordeaux.

5- N’avez-vous pas peur des répercussions de cette affaire sur votre contrat avec Bordeaux?

Non je n’ai absolument pas peur. Comment voulez-vous que mon contrat soit menacé alors que toutes les inquiétudes se fondent sur de la rumeur. Ces rumeurs sont diffusées par un agent frustré qui souhaitait obtenir beaucoup d’argent, et qui prend conscience qu’avec mon contrat actuel, 3% ne représente pas grand-chose en comparaison avec les 100 000€ qu’il espère récupérer selon les clauses de notre contrat de médiation, en cas de rupture. Je suis un joueur des Girondins et j’ai envie de faire connaissance avec les supporters et faire vibrer les tribunes par mes performances. Je sais que chacun saura faire preuve de discernement et que la justice triomphera en faveur de la sincérité.

6- Comment vous occupez vous en ces temps de Covid 19 ?

Je suis logé dans un appartement à Bordeaux, je m’entraîne quotidiennement selon le programme du club, je passe le reste du temps à garder contact avec ma famille, qui me soutient beaucoup dans cette épreuve que je traverse.

7- Un retour en sélection nationale, vous y pensez ?

Bien-sûr! C’est un de mes objectifs prioritaires, rendre fier mon canton, ma famille, mes amis et le peuple togolais. Je me lève chaque matin avec cette idée en tête. J’en profite pour dire que je suis très reconnaissant envers les clubs et académies qui ont contribué à mon épanouissement au pays. Je prépare déjà des dons pour les clubs dans lesquels je suis passé et qui m’ont permis d’être là aujourd’hui. Je veux parler d’Espoir de Tsevie, Gomido, les académies AAFA et FSA et les centres d’animation de mon enfance dans le Vo et les Lacs. Je voudrais aussi témoigner de ma reconnaissance à tous les sélectionneurs des différentes équipes des Eperviers (Feu Ayivi Ekuevi, Abalo Dosseh, Julien Chevalier, Claude Le Roy) qui m’ont fait vivre des expériences préparatoires au haut niveau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.