Tournoi des Retrouvailles Dévégozan 2019: une finale empreinte d’hommage à James Kunakey , enlevée par ASJA

0
50

Tout est bien qui finit bien. L’édition 2019 du tournoi des retrouvailles, trophée Dévégozan est dorénavant rentrée dans les archives le samedi 8 septembre dernier avec le sacre du club ASJA d’Avepozo devant Rangers FC de la même localité aux tirs au but 4-3, temps règlementaire 1 but partout, avec en ligne de mire un vibrant hommage rendu au journaliste James Kounakey rappelé à Dieu.

Les deux équipes ont lancé les hostilités sous le regard  des autorités compétentes de la localité. La formation d’Asja n’a pas attendu trop longtemps pour ouvrir le score, et ceci à la 7e minutes par l’entremise de Adexo Yaovi Germain. Dominée de bout en bout, la formation de Rangers va courir derrière le but égalisateur. Sur le flanc gauche, la formation de Rangers crée des occasions de buts qu’elle ne réussit pas à concrétiser. À la 39e minute, philippe Togbui obtient un face à face, une occasion nette qui sera complètement vendangée par ce dernier. Conséquence, 1-0 score à la pause.

De retour sur la pelouse, les rôles ont changé. Le match tourne à l’avantage de l’équipe de Rangers qui contraint son adversaire à se replier. ASJA subit le match sans pouvoir se ressaisir et finit par céder. À la 83e minute, la défense d’Asja concède un penalty qui sera transformé par Naasou Lucien, qui relance son équipe. Les éfforts fournis de part et d’autres par les  deux formations n’ont pas porté de fruits jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre qui  renvoie les vingts deux (22) acteurs au séance fatidique des tirs au but.

La formation d’ Asja va se montrer plus réaliste au cours de cette épreuve dans laquelle elle réussit 4 tirs contre 3 devant Rangers.

À la fin de cette grande finale, le secrétaire du comité d’Organisation Monsieur Adama Amou s’est félicité du bon déroulement de tournoi:

« Je suis satisfait, d’autant plus que depuis que nous avons commencé, nous n’avons pas rencontré de difficultés. Il n’y a pas eu de difficultés majeures dans cette compétition cette année, donc nous disons merci à Dieu tout puissant qui nous a conduit jusqu’ici, donc nous sommes satisfait de tout, surtout par rapport à cette finale que nous n’avons pas espéré comme ça, mais ça s’est bien déroulé, nous disons merci à Dieu. »

Il faut également signifier que tout au début de ce match, une minute de silence fut observée, en honneur du confrère James Kunakey, journaliste sportif et promoteur du tournoi, qui a été  rappelé à Dieu quelques semaines plutôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.