TIAFOOT Lomé 2019/Trophée Ilhas Bebou: Florent Kataka dresse un bilan assez positif

0
285

La deuxième édition du tournoi international des Académies de football TIAFOOT Lomé 2019 trophée Ilhas Bebou est rentrée dans les archives le weekend dernier avec le sacre de la formation de 2Afoot Sud devant son homologue de l’Acefoot sur un score de 3 buts à 2, au stade municipal de Lomé. À l’issue de ce grand événement sportif qui a vu la participation des académies venues de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Niger et du Bénin, le président du comité d’organisation Florent Kataka dresse un bilan positif et se projette vers la prochaine édition :

“Le bilan, je vais le faire en trois points. Premièrement, je rappelle l’objectif de ce tournoi qui est de mettre la lumière sur le football à la base au Togo. Vous savez très bien que ce n’est pas un football très considéré aujourd’hui dans la sphère du football togolais et les académies tentent tant bien que mal d’exister. D’ailleurs toutes n’ont pas une base légale à l’heure où je vous parle, ce que nous déplorons depuis des années. Malgré l’existence des textes, ça reste toujours une chose qu’on n’arrive pas à juguler. Maintenant nous, nous faisons des activités pour que ce football des jeunes ne meure pas. Il faut ce football avant que le football d’élite n’existe. Donc nous voulons faire de sorte que le football à la base au Togo marche et c’est la solution que tout le monde cherche. Quand on dit qu’elle est la solution pour le football togolais, c’est de faire la promotion du football à la base. Nous venons de le prouver, en hissant deux sélections issues des académies du Togo en finale, et vous savez qu’à chaque fois qu’on organise ces genres de compétition, les Ivoiriens, les ghanéens et autres viennent nous damner le pion. Nous venons de montrer que le football à la base au Togo marche. Secondo, il faut créer un brassage entre tous les joueurs. Toutes les académies participantes ont été logées, nourries et véhiculées. Et vous savez aussi que comme ce sont des sélections, donc les jeunes sont venus d’un peu partout, de Mango, de Dapaong, de Kara de Sokodé etc…  qui ont été logés au centre Swallows et cela a créé une sorte de brassage entre ces joueurs qui à l’origine ne se connaissent pas et pour accentuer ce brassage, les coaches du nord qui sont venus encadrer leur équipe du Septentrion, nous leur avons plutôt demandé d’encadrer les équipes de Lomé. La sélection de Lomé qui regorge beaucoup plus d’académies qui seul à constituer une équipe, là je parle de 2Afoot. Acefoot aussi, notre association sœur, nous avons voulu aussi montrer que ce ne sont pas des associations qui se battent, la preuve vous avez vu comment la finale s’est passée, pas d’animosité, le fair play a régné. Pour finir, c’est aussi l’adhésion de toutes les académies mais aussi de tous les médias qui tout au long du tournoi, sont présents à nos côtés et ont montré tout ce que nous avons voulu montré aux yeux du monde. Sur ce, je peux dire que le bilan est largement positif. Il n’y a pas d’organisation sans faille, il y’a toujours des petits trucs à régler et cela nous conforte dans notre conviction, dans notre détermination à œuvrer toujours pour l’avenir de ce football et tout le monde se rendra compte que le chemin que nous cherchons tant, c’est le développement du football à la base.”

a laissé entendre le président du comité d’organisation Florent Kataka avant de se projeter sur la prochaine édition

“Aujourd’hui nous nous sommes rendus compte que le mois dans lequel nous jouons TIAFOOT c’est un mois très saturé par les compétitions. J’en avais appelé à la responsabilité de la fédération pour encadrer ce domaine là, je parle des compétitions. Toutes compétitions normalement sur le plan national doit être enregistrées à la fédération, ce qui va permettre de planifier les choses. Vous voyez plusieurs tournois intéressants qui se jouent pratiquement dans le même mois et parfois dans la même semaine et cela n’arrange pas notre football. Et donc, il faut qu’on se concerte pour planifier les compétitions. Nous allons tout réajuster l’année prochaine.”

a t-il ajouté.

 

 

Une deuxième édition de TIAFOOT riche en couleurs et en événements avec des panels de formation à l’endroit des responsables des académies participantes et des joueurs, une soirée de dîner gala et beaucoup d’autres activités ont marqué la fin de cette édition 2019 du TIAFOOT. Le rendez vous est donc pris l’année prochaine pour la 3é édition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.