Lawson-Hogban Latre Kayi « cette pandémie est un mal qui ronge tous les sports et les arbitres aussi en font partie. »

0
351

La pandémie du Coronavirus n’a uniquement pas mis les joueurs au chômage. Les hommes en noir, des véritables acteurs du football sont aussi à la maison, sans activités depuis quelques mois. Quel impact sur leur performance aux lendemains de cette crise sanitaire ?

Dans un entretien accordé à la rédaction de togofoot.info, la présidente du département des arbitres de la FTF, Lawson-Hogban Latre Kayi nous donne des précisions sur la situation des arbitres togolais.

togofoot: Quelle est la situation actuelle des arbitres togolais en ce moment de pandémie ?

Lawson-Hogban: Il faut dire que cette pandémie qui sévit est un mal qui ronge tous les sports particulièrement le football et les arbitres aussi en font partie. Vous savez que quand vous apprenez un métier et que vous ne le pratiquez pas, vous êtes mal en point ; nous avons initié un programme d’exercices pour les arbitres surtout les FIFA. Ces exercices sont envoyés pas l’instructeur principal physique de la FIFA à nous tous. A mon tour je les balance à l’instructeur physique qui les leur balance également. Ce sont des exercices qu’ils peuvent faire chez eux à la maison ou dans une cour, bien sûr tout en respectant les mesures barrières contre le covid-19. Ils pratiquent ces exercices pour se maintenir en forme pour une éventuelle reprise des activités. Nous discutons aussi les vidéos en ligne c’est à dire je leur envoie en collaboration avec la commission centrale des arbitres, les vidéos et ils étudient et me donnent les réponses. Les vidéos qui ont des réponses divergentes, nous les discutons ensemble. Nous recensons ces vidéos pour une plus large étude à la reprise des activités. Au niveau des CRA nous leur avons également écrit parce que quand la fédération avait sorti le communiqué pour arrêter les matches, j’ai discuté avec le Secrétaire Général et j’ai envoyé une note également aux présidents des CRA pour qu’ils arrêtent les cours dans les SOUS CRA, les cours d’arbitrage, parce que c’est un cours qui se fait avec les regroupements d’arbitres pour respecter les décisions du gouvernement bien sûr. Donc les cours ont aussi été arrêtés. Nous leur avons donné des instructions parce que nous avons une plateforme des instructeurs techniques et physiques formés par la fédération en collaboration avec la FIFA. Nous avons instruit ces instructeurs également de faire travailler les autres arbitres (parce qu’il n’y a pas que les FIFA qui sont arbitres) de leurs juridictions tout en leur remettant également ces exercices physiques à faire chez eux et en leurs faisant aussi des cours en ligne. Ça se fait également à leur niveau et quand il y a un problème sur les discussions, il y a certains qui nous appellent ici pour avoir notre avis parce qu’en matière de loi du jeu, nul ne peut prétendre avoir la vérité donc on s’entraide comme ça pour le maintien des arbitres. Nous avons le programme d’activités de l’année 2019-2020 également qui est bloqué mais aussitôt la reprise des activités nous pensons que nous allons entamer tout ce qui était programmé et on pourra voir qu’est ce qu’on peut faire avant la fin de l’année.

togofoot.info: Peut-on craindre un impact négatif sur la performance de ces arbitres ?

Lawson-Hogban: Je dirai oui et non. Oui dans la mesure où ils n’ont pas assez d’espace pour évoluer. Les exercices qui sont envoyés sont seulement  pour un maintien de forme, ce n’est pas un maintien de compétition. Pour faire une compétition, vous êtes d’accord avec moi qu’il faille beaucoup travailler mais ceci c’est pour leur permettre de réguler leurs poids. Je sais que le poids ne serait pas réguler comme s’ils étaient en activité normale ça peut avoir un impact négatif sur leur performance tout au début, je dirai plus physique parce que, pour  le côté technique ils ont le livret, là maintenant c’est positif parce qu’ils auront mieux à peaufiner, à comprendre les lois du jeu tout en faisant ces exercices, ce qui ne se faisait pas. Avant on faisait des tests vidéos mensuels. Maintenant chaque jour ou chaque deux jours selon la réponse de certains, parce qu’il y a beaucoup qui sont étudiants qui n’auront pas les moyens financiers, parce que quand moi j’envoie les vidéos, il faut les télécharger, c’est un problème de méga aussi donc il ne faut pas trop les étouffer. Mais quand même je pense que le travail que nous faisons maintenant c’est mieux que ce qu’on faisait avant parce que c’est par moi qu’on faisait les tests vidéos mais ici chaque deux jours ou trois jours, ils ont des vidéos au moins 3 ou 4 à étudier à discuter avant que je n’envoie encore d’autres vidéos. Mais côté physique, il y’a un point négatif mais je crois qu’ils n’auront plus la forme qu’ils avaient avant l’arrêt des compétitions.

togofoot: Alors peut-on penser à un programme de remise en forme au lendemain de cette pandémie ?

Lawson-Hogban: Oui il y’ avait l’instructeur physique Caf, Monsieur Onoje qui est en même temps professeur d’EPS à l’INJS qui travaille avec eux, qui avait un programme même au niveau de la FIFA et de la Caf . On avait demandé un travail mensuel, un test mensuel qui se fait maintenant et ils envoient le résultat à la CAF. Donc ce travail se faisait avant l’arrêt des activités mais je pense que quand nous allons reprendre, M. Onoje qui est plus mieux situé que moi, pour vous dire comment il fera pour les remettre vite en jambes, il sait quel programme adopter pour eux. » Merci

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.