JIF : Amédomé Vicentia, l’arbitrage dans la peau

0

Amédomé vicentia est a coup sûr aujourd’hui, la femme la plus en vue de l’arbitrage togolais . Pas facile pour une femme de s’imposer dans un secteur dévolu aux hommes mais elle l’a fait et continue de le faire . Vicentia , arbitre FIFA ne s’arrête devant aucun obstacle
Femme au foyer et mère, elle allie depuis quelques années son devoir conjugal, son travail et sa passion.

Cette ancienne joueuse de football a décidé en 2011 alors qu’elle voyait des femmes abriter des matches de football, de se mettre aux cours d’arbitrage. Ce fut la naissance d’une passion qui va la conduire à devenir l’une des arbitres les plus sollicités au Togo. Des matches des filles , il y a quelques années aux matches des hommes en championnat national de football de première division aujourd’hui. Elle dirige les matches chocs de l’élite togolaise

Elle n’est pas seulement efficace au Togo , son talent dépasse aujourd’hui les frontières nationales .Que ce soient les éliminatoires de la CAN féminines, les préliminaires des jeux africains et olympiques dames, les éliminatoires de la coupe du monde U17 et U20 dames ou en encore la coupe UFOA Dames et hommes et à la CAN dames ; Amedome Vicentia représente valablement le sifflet togolais. Son sifflet lors de l’une des finales Hommes ( Tanzanie vs Gambie) du tournoi UFOA en Côte d’Ivoire en 2019 reste remarquable et salué par tous
Mais elle reconnait que combiner son quotidien et l’arbitrage reste un défi permanent «  Je me lève très tôt le matin pour aller courir, ensuite je prépare les enfants et les amène à l’école avant d’aller au service à 8 heures (elle est également assistante comptable dans une structure de la place).Heureusement , j’ai un mari qui m’aide beaucoup » nous a-t-elle confié
Mais comment est-elle arrivée à se démarquer dans un monde difficile ? le travail . «  Je consacre beaucoup de temps au travail physique et théorique. Il n’y a pas de jours que je n’étudie pas les lois de jeu »
Mais rassurez vous, elle n’est pas encore au bout de ses rêves «  Je veux être la première femme africaine à officier la finale de la coupe du monde féminine » une ambition énorme mais elle y croit
Amedome Vicentia veut voir plus de filles embrasser cette carrière d’arbitrage certes difficile mais pas infranchissable « Elles peuvent arriver par le courage, la détermination et surtout se dire « je peux » a-t-elle conclu

En ce jour de la journée internationale de femme, togofoot.info souhaite tout le meilleur à Amedomé Vicentia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.