Intw exclu / Steve Lawson « Tout donner pour être présents à cette CAN 2019. »

0

Steve Lawson, milieu axial de Neuchatel Xamax vient de connaitre, avec son club la montée en première division suisse. Un moment de joie et d’euphorie qu’il nous fait vivre à travers cette interview accordée à votre site. Il revient également sur ses premiers pas avec les éperviers et les ambitions du Togo dans les éliminatoires de la CAN 2019

Les togolais t’ont découvert avec les éperviers, il y a quelques mois sans véritablement te connaitre. Parlez-nous de vos débuts et de votre saison

D’après mes parents, j’ai toujours voulu jouer au football. J’ai commencé à l’âge de 5ans dans le club de ma ville à Mantes la Jolie en région parisienne. Mais très jeune, j’ai compris qu’avec le nombre élevé de bons joueurs il serait compliqué d’avoir une issue favorable en restant en région parisienne. Je suis donc parti en Bretagne dans le club de Vannes pour pouvoir développer mon potentiel à l’âge de 17 ans. C’est d’ailleurs dans ce club que j’ai commencé à jouer en senior en 3e division française. J’ai été lancé par Thierry Froger l’ancien sélectionneur du Togo. Après deux bonnes saisons en 3e division j’étais gravement blessé, ce qui m’a écarté des terrains pour 7 mois. J’ai donc dû trouver un petit club en 5e division pour essayer de me relancer mais cela a été sans succès. Grâce à Dieu j’ai réussi avoir un essai dans l’effectif réserve du club d’Evian Thonon Gaillard qui était pensionnaire de 2e division. Je pense que cette saison a été déterminante pour moi car c’est là que j’ai rencontré mon agent actuel Koffi Toyé (Togolais) de la société TKM sport consulting basé en suisse. C’est lui qui m’a fait prendre conscience des capacités que j’avais. C’est d’ailleurs grâce à lui que j’ai commencé mon aventure professionnelle en 2e division suisse dans le club du Mont-sur-Lausanne. Malgré une saison compliquée où je n’ai pas beaucoup joué j’ai quand même réussi sur les derniers matchs à me faire remarquer par Neuchâtel Xamax. Et c’est à partir de là que tout s’est enchaîné très vite. Je n’ai joué qu’à partir du 3e match et je suis entré en jeu à la mi-temps mais j’ai fait une performance qui a marqué beaucoup de personnes dont le sélectionneur Claude Le Roy. La suite a été très classique, il m’a contacté et peu de temps après je faisais partie des Éperviers du Togo.

Votre club, Neuchâtel Xamax rejouera la première division après douze ans d’attente.Sentiment de devoir accompli?

 Bien sûr, l’objectif qui nous a été fixé en début de saison était la montée. Le travail a été fait et avec la manière en plus. Être Champion à 6 journées de la fin c’est pas donné à tout le monde. Je suis arrivé au début de cette saison à Neuchâtel mais au moment où notre promotion a été rendue officielle j’ai ressenti l’émotion et le sentiment de revanche dans tous les yeux neuchâtelois,comme si j’avais vécu toute l’histoire du club avec eux.

Vous avez voulu rejoindre les éperviers et c’est chose faire depuis plusieurs mois ?  Comment s’est passée votre intégration ? Comment vivez-vous cette nouvelle aventure avec le Togo ?

Là où j’ai grandi, il y avait une communauté majoritairement africaine. On était tous en rivalité en essayant de prouver que notre pays avait la meilleure équipe. Je regardais toujours les Éperviers à la télé, et le fait d’être convoqué pour pouvoir représenter mon pays et réaliser un rêve d’enfant a été la plus grande fierté pour ma famille et moi depuis que je joue au football. J’ai été très bien accueilli par l’ensemble du groupe et mon intégration a été encore plus facile comme je connaissais déjà Simon Gbegnon. Aujourd’hui je m’entends très bien avec l’ensemble de l’équipe et c’est toujours un grand plaisir de les retrouver.

La CAN 2019, vous y croyez ?

On doit encore progresser mais on a des joueurs qui ont des grandes qualités et qui n’ont rien à envier aux joueurs de l’Algérie, de la Gambie, ou encore du Bénin. Il reste 5 matchs pour se qualifier alors on va les prendre un par un et tout donner pour être présents à cette CAN 2019.

Depuis que vous êtes avec les éperviers, les résultats ne suivent pas. Vous vous dites quoi (Joueurs et staff) pour faire évoluer les choses ?

Depuis que je suis en sélection nous n’avons joué que des matchs amicaux et je pense que ces matchs sont faits pour nous préparer aux matchs officiels. La dernière opposition face à la Côte d’Ivoire montre bien qu’on est capable d’effectuer de belles performances. Il n’y a pas besoin de trop réfléchir, il faut que l’on rentre sur le terrain pour tout donner à chaque fois et avec le soutien du peuple togolais, rien n’est impossible pour nous.

Quelles sont les actualités de Steve par rapport au mercato qui arrive ?

 Aujourd’hui je suis sous contrat avec mon club

Quelles ambitions alors pour le Super League?

 Nous sommes champions de challenge league, mais la super league c’est un tout autre niveau. Il faut savoir rester humble et à sa place. On va prendre les matchs un par un et tout faire pour se maintenir dans l’élite suisse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.