Intw exclu : A bâtons rompus avec Laba Fo-doh

1
776

 

Dans cette interview accordée à togofoot.info, Laba Fo-doh  à cœur ouvert parle de sa saison , de l’équipe nationale , de son avenir en club et de ses gestes de générosité en ces moments de crise sanitaire liée au coronavirus.

  • Vous avez pleinement intégré votre nouveau club et le championnat des Emirats Arabes Unis (EAU). Qu’est ce qui explique cette facilité que vous avez à marquer des buts dans ce championnat?

Je ne parlerai pas de facilité, le championnat des EAU est d’un haut niveau. Mon intégration semble être une réussite, je dois dire que j’ai intégré une équipe qui est avant tout une famille. J’ai été bien accueilli et on forme une bande de copains qui a envie de gagner à chaque fois qu’on rentre sur un terrain, voilà ce qui semble être ce que vous décrivez dans la question.

  • Quelle différence faites-vous entre le championnat marocain et celui des EAU?

Comme je l’ai dit plus haut, le championnat des EAU est d’un bon niveau ici il y a beaucoup de joueurs qui ont connu le très haut niveau européen qui y viennent avec l’esprit de compétition et l’envie de gagner ; au Maroc on retrouve des jeunes joueurs talentueux souvent sans grande expérience, les exigences ne sont pas non plus les mêmes , les moyens mis en œuvre de part et d’autre ne sont pas les mêmes, mais je peux vous garantir que le championnat des EAU est très passionnant . L’ hyper activité  de la télévision, des mendias sociaux, des fans,  les infrastructures et le professionnalisme font que ce championnat est l’un des meilleurs de la région.

  • Parlant de votre performance, quel objectif visez-vous?

En ce qui concerne mes performances, c’est d’abord marquer le plus de buts possible et aider mon club à gagner des trophées

  • Le Coronavirus arrive au mauvais moment. Comment arrivez-vous à garder la forme et que craignez-vous le plus à la reprise des championnats?

Le coronavirus est arrivé au mauvais moment où nous étions effectivement sur une pente de performance ascendante néanmoins pour garder la forme le club a mis en place un plan de télétravail que nous  suivons depuis nos lieux de confinement avec les préparateurs physiques et nos entraîneurs , en dehors de ça, je suis un programme  personnel de travail quotidien.  On peut craindre un retard à l’allumage dans les organismes à la reprise mais en tant que sportif on saura y faire face.

  Parlant de l’équipe nationale, les 4e et 5e journées des éliminatoires de la CAN2021 ont été reportées en raison du coronavirus. Est ce une bonne nouvelle pour vous vu la forme actuelle de l’équipe?

Aujourd’hui le monde entier est préoccupé par un défi, la crise sanitaire que nous impose l’avènement du coronavirus. Chaque question sportive liée à  l’équipe nationale sera traitée au moment opportun, dès que la crise sanitaire sera jugulée et c’est avec une immense joie que l’on retrouvera l’équipe nationale.

  • Qu’est ce qui manque à cette équipe pour faire des résultats au vu des contre performances enregistrées ces dernières années?

Les résultats en équipe nationale ou en équipe collective tout court dépendent de l’imbrication de plusieurs facteurs qui souvent s’enchevêtrent de façon inextricable. Mes coéquipiers de l’équipe nationale avec qui j’échange tout le temps sont toujours déterminés à mouiller le maillot, je crois que des jours heureux nous attendent, il suffit d’y croire et de travailler pour et on y travaille tout le temps.

  • Croyez-vous toujours en la qualification après la déconvenue face aux Comores lors de la première journée à domicile?

On y croit toujours car personne ne part à l’examen dans l’intention de revenir avec l’échec, donc on reste optimiste.

  • Certains informations font cas d’un éventuel départ de Al Ain en fin de saison. Qu’en est-il exactement?

Il est bien vrai que je suis en train de faire une saison plus ou moins remarquable, ce qui suscite des rumeurs sur la toile mais je suis un joueur de Al Ain et fier de l’être. Je me sens bien ici car j’ai trouvé une équipe qui m’a tout  de suite accepté  . Il faut  noter également que je suis sous contrat jusqu’en 2022.

  • Vous avez fait parler votre cœur en cette crise sanitaire au travers des dons aux couches vulnérables. Qu’est ce qui sous-tend votre démarche?

Cette crise du covid19 est un moment crucial pour  l’humanité.  La solidarité doit être la valeur la mieux partagée.  Les actions humanitaires, on en faisait avant le covid19 et on en fera toujours après le covid.

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.