Hughes Rhodes « le football de demain se dessine aujourd’hui au niveau de la formation »

0
image : Page officielle World Sport Management

La formation des jeunes lui tient beaucoup à cœur. Hughes Rhodes, agent de joueur et responsable de la structure «  World Sport Management » a réuni mardi au siège de la Fédération Togolaise football (FTF), acteurs et politiques impliqués dans la formation des jeunes footballeurs. Ensemble, ils ont essayé de d’évoquer les problèmes que rencontre la formation au Togo et déterminer des approches de solution.

Un constat est clair. Les académies et les écoles de football poussent comme des champignons au Togo mais les joueurs de talent ont du mal à se dégager. Faute à une formation adéquate et à bien d’autres facteurs. « Nous partons d’un constat. Au niveau des joueurs togolais, on arrive plus avoir l’excellence, on arrive plus à avoir un renouvellement d’effectif au niveau des sélections A ou locale. Il fallait partir du fait que le football de demain se dessine aujourd’hui au niveau de la formation. Et la formation est le pilier le plus important. On  a essayé d’agir  dessus en réunissant tous les grands acteurs du milieu pour réfléchir sur  toutes les problématiques qui minent ce secteur. »  a-t-il déclaré à la fin de la journée de réflexion.

Les problèmes sont énormes. Manque d’infrastructures adéquates à la formation. Les formateurs des jeunes ne sont pas eux-mêmes formés donc ne possèdent pas les informations et les qualités requises à la formation des jeunes.  Les compétitions des jeunes sont rares et celles qui existent vivent des privés. Ces structures cherchent premièrement à vendre rapidement les jeunes et brulent les étapes.Tant de maux qui minent la formation des jeunes au Togo.

Ces centres de formation qui poussent partout n’ont aucune base juridique. Ils n’ont pas d’agrément parce qu’il n’y a aucun texte légal approuvé qui sous-tend leur existence. Il va falloir aller rapidement vers une loi qui recadre la création et la vie des écoles de formation. Des inquiétudes et les recommandations sorties de ces échanges seront remis aux institutions compétentes « On envisage de sortir un cahier de recommandations à la Fédération et au ministère .On espère que cela soit mis en pratique plus tôt  pour que très bientôt, on ait des compétitions au niveau des jeunes .Qu’on ait une politique de formation des formateurs et des éducateurs et qu’on ait aussi  au niveau des centres et académies, un agrément mis en place pour qu’on puise tamiser pour que la formation donnée soit la meilleure. » a conclu ,l’initiateur de la journée de réflexion.

Les acteurs satisfaits des échanges espèrent tout simplement que les recommandations seront prises en compte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.