D1:  Gbikinti paie le prix fort de la violence

0
1125

À une journée de la fin de l’exercice 2018-2019, le championnat national de football de première division a dressé le tableau final des résultats de toutes les équipes engagées. En bas du classement, on retrouve deux équipes qui sont reléguées. les Lions du Mont Barba-Bassar Gbikinti FC descendent en division inférieure et paient ainsi le prix fort des violences de leur supporters enregistrées sur les officiels des matchs.

Alors qu’ils étaient leaders avant la réception de Gomido lors de la 16e journée, les lions du Mont Barba Bassar vont dégringoler dans le classement suite aux conséquences des violences orchestrées par leurs supporters.


var js, ajs = d.getElementsByTagName('script')[0];
if (d.getElementById('afrikad-sdk')) {
return;
}
js = d.createElement('script');
js.id = "afrikad-sdk";
js.src = "https:\/\/www.afrikad.com\/build\/latest\/js\/sdk.js";
ajs.parentNode.insertBefore(js, ajs);
}(document));

En effet, suite à des violences enregistrées à Kabou lors de la réception de Gomido FC de Kpalimé, la commission de discipline de la FTF tape du poing sur la table et sanctionne le club de Bassar qui doit dorénavant jouer ses matchs à domicile, à l’extérieur (Atakpamé). Dès lors, le club cher au président Daoune Boundou enchaîne des contre-performances au point de boire le calice jusqu’à la lie. À cela s’ajoute également le problème de moyens financiers qui a obligé certains cadres de l’équipe à quitter le navire en pleine saison. Le coach Bonfoh Arimyawou est donc confronté à un vestiaire très mécontent à cause des non payements des salaires. Conséquence, de la 1ère place, Gbikinti se retrouve aujourd’hui à la 13è place du classement synonyme de relégation. Les hommes du coach Bonfoh Arimyawou payent  donc le prix fort des violences de leurs supporters et vont ainsi évoluer en division inférieure la saison prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.