D1/D2 : Des actes de violence inadmissibles dans nos stades en cette fin de saison

0
87

La saison 2017-2018 des championnats nationaux de football de première et de deuxième divisions tire à sa fin. Plus que 8 journées en D1 et 3 en D2 et c’est le moment que choisit par certains supporters pour semer panique et violences sur les stades.

Le dimanche, 1er Avril, L’As Togo Port recevait Semassi de Sokodé pour le compte de la 22ème journée du championnat national de première division. Les guerriers de Tchaoudjo ouvrent le score très tôt . Ils auraient pu corser l’addition avant la pause mais l’attaquant qui avait catapulté la balle au fond sur corner était en hors-jeu signalé par les arbitres. Premier mécontentement des fans de semassi.

En deuxième période, les portuaires reviennent au score. Les supporters de Semassi estiment que l’auteur du but était en hors-jeu. Furieux, ils le seront plus quand, dans le temps additionnel, l’arbitre assistant indique que la balle que l’attaquant de Semassi venait d’envoyer au fond des filets sur corner était sortie en l’air. Une situation que les fanatiques du club de Tchaoudjo n’ont pas appréciée. Ils attendent la fin de la partie indiquée dans la foulée pour commencer à jeter des pierres. Un supporter de Semassi escalade la grille rentre sur la pelouse et va allègrement gifler l’entraineur du jour de l’As Togo Port, Monsieur Adegnon. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour protéger les arbitres qui resteront plusieurs minutes sur la pelouse avant de rentrer aux vestiaires puisque les supporters les attendaient à l’entrée des vestiaires.

Mercredi à Bassar, l’As Togo Port de Lomé jouait Gbikinti en match en retard. Les supporters de Gbikinti ont contesté plusieurs fois , les décisions de l’arbitre et le faisaient savoir par l’envahissement sporadiques de la pelouse . A la fin de la partie, ils exigeaient plus de minutes d’arrêt de jeu au moment où l’arbitre indiquait 2 minutes. Ils ont une nouvelle fois envahi le terrain, molesté les arbitres  et perpétrer des violences.

A Aneho , l’Etoile filante de Lomé n’a pas eu droit à un très bon accueil. A la mi-temps de son match face à Gbohloesu , Une bagarre générale s’est déclenchée suite à un coup de poing donné par un proche du président du club ,Bertrand Masségbé , lui-même présent au moment des faits . Plusieurs blessés dans le rang des joueurs venus de Lomé.

Ces faits interpellent la fédération Togolaise de Football et sa commission de discipline à punir sévèrement ces fauteurs de troubles d’une autre époque.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.