10 ans après Cabinda,  les familles des victimes toujours dans l’attente

0

08 Janvier 2010-08 Janvier 2020, le Togo commémore ce mercredi les 10 ans de l’attaque de Cabinda. Alors que la délégation togolaise se rendait à Cabinda ( Angola) pour la CAN 2010, leur bus est mitraillé dans l’enclave de Cabinda par les rebelles anglais du Front de Libération de l’Enclave de Cabinda (FLEC). Deux membres de la délégation togolaise, Amélété Abalo  ( le coach Adjoint) et  Stan O’cloo ( le responsable de la communication) décèdent . Le gardien Obilale Kodjovi touché dans le bas du dos est évacué en Afrique du Sud pour des soins. Il se rétablira plus tard mais est handicapé à vie. Un triste événement qui reste gravé dans la mémoire collective des togolais.

10 ans après, les familles des victimes toujours sous le choc attendent le dénouement de cette affaire sur le plan judiciaire. Dans  un communiqué , ils lancent un appel

«  Du fond du coeur, nous lançons un SOS à toutes les bonnes volontés qui voudraient nous apporter une quelconque assistance afin de dépoussiérer ce dramatique dossier  cabinda. » Peut -on lire dans le communiqué

Les parents des victimes en appellent à la responsabilité des autorités compétentes à aller au bout des recours

« Afin que les cœurs en pierre, de ceux qui ont en main et traite cette dramatique affaire, soient adoucis pour qu’enfin, ce dossier qui a du plomb en l’aile , depuis 10 ans connaissent une certaine évolution sur le plan juridique des évolutions » ont -ils conclu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.