Togofoot, la vitrine du football togolais. - Tom Saintfiet « Je voulais conduire le Togo vers le succès »

Tous les articles

Tom Saintfiet « Je voulais conduire le Togo vers le succès »

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Tom Saintfiet a été sélectionneur du Togo de Mai 2015 à Avril 2016 avant d’être remplacé par Claude Leroy pour insuffisance de résultat. Le technicien belge passé  aussi par la Namibie, l’Ethiopie, le Malawi, Zimbabwe, l’Afrique du Sud, la Tanzanie en Afrique, Bangladesh, Trinité et Tobago, a déposé ses valises depuis quelques semaines à Malte mais n’oublie pas Le Togo. Il ‘a confié à nos confrères d’africatopsports

Tout en déclarant son affection pour le Togo, Il déplore le manque de championnat à l’époque qui avait plombé son travail « J’aime l’Afrique et j’ai adoré le Togo. Je suis resté 14 mois entraineur des Eperviers et j’ai travaillé avec de grands joueurs, un bon staff et un super public. C’est un peuple passionné. Le seul souci que j’avais là-bas c’est qu’il n’y a pas eu de championnat le temps que j’y ai passé. Je suis allé voir des matchs de quartiers pour découvrir des joueurs locaux. Et à part en mai 2015 (un amical contre le Ghana), je n’ai pas eu de matchs amicaux. Pas de championnat, pas de matchs amicaux, c’est compliqué pour un entraineur de travailler comme ça et de préparer de bons résultats. Mais quand le nouveau bureau de la fédération avec M. Akpovy est arrivé, les choses ont commencé par aller mieux mais moi je devais déjà partir. Mais le Togo gardera une place spéciale dans mon cœur. Moi et ma famille, on adore le Togo. »  a-t-il confié.

 

Il épingle au passage le travail de l’actuel sélectionneur des éperviers, Claude Leroy «depuis que j’ai quitté, le Togo a gagné un match officiel contre Djibouti. Et ça avec un championnat et beaucoup de matchs amicaux. » a ajouté le technicien belge  avant de conclure par son envie de faire un jour son retour à la tête des éperviers « Je suis déçu de n’avoir pu été au bout de mon contrat. Je répète encore que j’aurais qualifié le Togo pour la CAN. Je voulais conduire le Togo vers le succès. Mais c’était difficile. J’espère y retourner un jour pour diriger les Eperviers vers les succès que cette équipe mérite. On ne sait jamais »