Togofoot, la vitrine du football togolais. - Eperviers/Equipe locale : Autopsie d’une débâcle bien préparée

Tous les articles

Eperviers/Equipe locale : Autopsie d’une débâcle bien préparée

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le tournoi de l’Union des Fédérations Ouest Africaines de Football(UFOA) est bien fini avec le sacre du Ghana devant le Nigéria (4-1). Le parcours des éperviers s’est arrêté après le premier match qualificatif pour la phase de poule face à la Côte d’Ivoire  après la séance des tirs au but. L’heure du bilan a sonné pour cette équipe locale du Togo incapable d’aligner une seule victoire après 9 matchs depuis l’arrivée de Claude Leroy à la tête des éperviers.

Des résultats médiocres

Tout commence avec le tournoi de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine(UEMOA) organisé à Lomé du 26 Novembre au 3 décembre 2016. Les éperviers locaux à l’époque dirigés par Sébastien Migné , ancien adjoint de Claude Leroy, alignent 3 défaites en 3 matchs. La cause de la débâcle est vite trouvée par le staff technique : l’absence de championnat au Togo depuis plusieurs années. Un discours que les togolais ont eu du mal à avaler vu que le staff technique avait pris soin de changer des postes aux joueurs . Ainsi, on a retrouvé des attaquants au poste de latéraux. Abalo Dosseh catapulté à la tête de ces locaux après le départ de Sébastien Migné aura un parcours similaire que son prédécesseur. En 6 matchs dont trois officiels et 3 amicaux, le technicien togolais enregistre quatre défaites (Togo 0-2 Burkina Faso ;  Togo 1-2 Ghana ; Bénin 1-1 Togo (TAB 9-8) ; Togo 1-1 Côte d’Ivoire TAB(3-4)) et deux matchs nuls(Togo 1-1 Bénin ; Togo 1-1 Côte d’Ivoire)pour des sorties prématurées des qualifications du CHAN 2018 et du tournoi de l’UFOA

Une équipe sans ambitions

A la veille des éliminatoires du CHAN 2018, il se dessinait clairement que l’équipe locale n’avait aucune ambition pour la compétition. Le temps mis pour démarrer même les préparatifs en disait long. Le staff technique a préféré préparer les joueurs pour l’équipe seniors que de se concentrer sur la compétition.  « Notre ambition, c’est d’aller le plus loin possible.et comme je dis, le CHAN n’est pas une fin en soi. La finalité c’est de mettre en place, une équipe locale  et pouvoir en sortir 4 ou 5 joueurs pour l’équipe Séniors. » Nous avait déclaré Abalo Dosseh, quelques semaines avant le début des éliminatoires confirmant le manque d’ambition des locaux à ces éliminatoires. La sanction sera immédiate : une élimination par le Bénin dès le premier match en aller-retour des éliminatoires

Un casting décrié

Pour les observateurs du football togolais, le staff technique n’a pas su prendre les bonnes décisions dans le choix de l’effectif  des locaux pour ces échéances. La non convocation du jeune attaquant d’Agaza, Ouro Agoro Ismaël, révélation du tournoi Sport, de Zonor Ayi, le latéral gauche de l’Otr ou encore de Mani Sapol  entre autres est restée en travers de la gorge des supporters des éperviers conjuguée à la sélection de plusieurs jeunes sans rélle expérience  Mais est-ce seulement le problème de casting ? Abalo Dosseh a-t-il réellement les mains libres pour travailler

Qui dirige cette équipe Locale ?

 La question a été posée par plusieurs observateurs du football togolais. Abalo Dosseh avait –il réellement la main mise sur cette équipe ?  La présence du sélectionneur national Claude Leroy à plusieurs séances d’entrainement des locaux a poussé plusieurs à déclarer que c’était plutôt le technicien français  qui dirigeait l’équipe. Cette question a été posée à Abalo Dosseh par notre rédaction quelques semaines avant le match, sa réponse reste ambiguë « Claude est l’entraineur de l’équipe première, il a besoin de certains joueurs de l’équipe locale donc il a un regard et donne son avis. On discute. (…)Du coup, le coach a besoin de certains locaux et c’est au niveau de l’équipe locale qu’il doit les essayer. Des fois, il peut me dire, ce joueur, j’ai besoin de le voir, moi je ne peux pas refuser parce que notre objectif, c’est de préparer les joueurs pour  l’équipe A. » nous a-t-il confié, appuyant la thèse selon laquelle, il recevait des ordres d’ailleurs

Des joueurs pas motivés

Les joueurs de l’équipe locale aussi bien à Cotonou lors du Match retour des éliminatoires du CHAN et au Ghana lors du premier match qualificatif pour la phase de poule du tournoi de l’UFOA, avaient l’occasion d’obtenir la qualification pour le tour suivant mais à chaque fois en manque de motivation, de concentration et d’ambition sont tout simplement passés à côté. Des joueurs qui refusaient même de prendre leurs responsabilités au moment des tirs au but.Des joueurs, à qui, on répétait sans cesse que l’ambition reste l’équipe Séniors, ne pouvaient avoir meilleur résultat.

Aux grands maux, les grands remèdes

Que restera-t-il  de l’équipe nationale locale du Togo maintenant qu’il n’y a plus d’échéances immédiates? Les voix se lèvent pour demander la mise en place d’un staff technique totalement à part du staff technique des séniors vu qu’à chaque fois que les calendriers deux équipes (Locale et Séniors) s’entremêlent, les locaux sont laissés pour compte puisque le sélectionneur de l’équipe locale est l’adjoint du sélectionneur nationale. Le championnat national de première division reprend le 22 Octobre prochain, La Fédération Togolaise de Football (FTF) et le Ministère ont l’impérieux devoir de prendre les taureaux par les cornes afin de mettre de corrige les défaillances liées à la mauvaise gestion de l’équipe nationale locale.