Togofoot, la vitrine du football togolais. - Intw exclu/ Gneni SEBABI, président de (AEFT) « Il n’y aura pas de place pour la division au sein de l'Association des Entraîneurs du Football du Togo

Interviews

Intw exclu/ Gneni SEBABI, président de (AEFT) « Il n’y aura pas de place pour la division au sein de l'Association des Entraîneurs du Football du Togo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ecrit par justin Agbevo

Intw exclu/ Gneni SEBABI, président de (AEFT) « Il n’y aura pas de place pour la division au sein de l'Association des Entraîneurs du Football du Togo

L 'Association des Entraîneurs de Football du Togo(AEFT) a fait peau neuve le 30 mai dernier à travers un congrès électif. Nouvellement élu à la tête de l'association, l'entraîneur de l'As OTR, Gneni SEBABI met les bouchées doubles pour redorer l'image de l'association et des entraîneurs. Il évoque avec notre rédaction les grands chantiers de ses quatre prochaines années à la tête de l'AEFT au cours d'une intervew.

Tf: Comment vous sentez vous dans la peau du président après votre élection à la tête de l'AEFT?

Gneni SEBABI: Dès le premier jour de mon élection, je me suis bien senti dans la peau du président de notre association à travers la série de félicitations que j'ai reçue. J'ai été félicité par les responsables de la Fédération Togolaise de Football (FTF) avec à leur tête le colonel Guy AKOVY, les membres du bureau "gagnons ensemble", mon challenger lors de cette élection, messieurs Abalo Dosseh et Akoussah Kamelio. Je n'ai donc pas mis beaucoup de temps pour rentrer en plein droit dans ma fonction du président de l'AEFT.

Tf: Quels ont été les premières actions que le nouveau bureau a menée ?

Très rapidement la passation de charge a été organisée à la suite de notre élection. C'est pour moi le lieu de remercier ceux qui ont organisé le congrès, notamment les membres du bureau de transition, le président Abraw Samer  et le comité d'0rganisation du congrès dirigé par monsieur Michel Adjavoin. Lors de cette passation de service nous avons reçu des documents qui ont servi à organiser l'élection, le récépissé de l'association et le reste de la somme cotisée par les membres dans le cadre de l'0rganisation du congrès. Nous avons entamé les formalités administratives pour l'affiliation de notre association à la FTF mais,il nous a été signifié qu'0n est un peu en retard pour le congrès de Kara. Nous avons pu déposer les dossiers de l'association à la fédération pour le congrès ordinaire à venir. Nous avons participé au congrès du 24 juin passé à Kara en qualité d'0bservateur. C'est un pas vers l'avant dans  notre reconnaissance par la faitière du football national. Il y a eu également sur le terrain, des actions. On a eu la visite de notre collègue Affoh Atty, ex international togolais officiant comme entraîneur en ce moment en Belgique. Il est venu nous entretenir sur certains thèmes au centre islamique de Lomé pour la théorie et au stade municipal de Lomé pour la pratique. Le compatriote Nibombé Daré nous a aussi suivis lors d'une séance d'entraînement des jeunes.

Au niveau des attributions des tâches au sein de l'association, nous sommes aussi à pied d'0euvre et bientôt, cela sera ventilé pour permettre à chacun de rentrer dans sa fonction. Le point d'0rge reste le contrat type des entraîneurs que nous avons confié à notre commission juridique. Bientôt ce contrat type sera rédigé et mis à la disposition des entraîneurs avant le début des championnats. Tous acteurs à savoir la FTF, la DTN et les responsables des clubs de première deuxième et troisième division auront une copie de ce contrat type. Ce contrat type va revaloriser la fonction de l'entraîneur au Togo. Les choses ne seront plus comme avant où l'entraîneur est engagé sans contrat et renvoyé n'importe comment en n'importe quand. L'association a pris attache avec des juristes qui défendront les entraîneurs en cas de contentieux relatifs à leur contrat.

Tf: Parlez-nous des piliers du plan d'action de votre mandat

Gneni SEBABI: Il faut reconnaître que l'association doit vivre grâce à des fonds. Là, rapidement nous comptons organiser une tournée à travers tout le pays pour sensibiliser tous les collègues entraîneurs et voir avec eux quel montant fixé pour les cotisations. Il nous faut mobiliser beaucoup de fonds pour mettre un siège à la disposition de l'association et organiser régulièrement des recyclages pour les entraîneurs. Nous ferons des badges d'accès au terrain pour les collègues,  cela est en train d'être élaboré. Je saisis cette occasion pour informer ceux qui n'0nt pas encore envoyé des photos de le faire très rapidement. Nous avons eu un petit retard dans la confection de ces badges.

Tf: Vos rêves pour l'AEFT ?

Gneni SEBABI: Les chantiers pour bâtir une grande association des entraîneurs de football du Togo sont énormes. Il n'aura pas de place pour la division au sein de l'AEFT. Le grand de mes souhaits c'est de voir tous les entraîneurs s'unir pour défendre leur métier. L'avenir de notre football dépendra de comment nous allons mieux nous organiser pour que le métier d'entraîneur devient une véritable fonction qui nourrit son homme.

Tf: Merci monsieur le président.

Gneni SEBABI: C'est plutôt moi qui vous remercie.